Les chaudières performantes

Vous voulez changer une installation de chauffage... ?

Vous voulez changer une installation de chauffage vétuste fioul/gaz ou aménager dans une construction neuve ? Profitez-en pour installer du matériel moderne et performant.

La consommation d’énergie d’une chaudière est principalement fonction de son rendement, c’est à dire l’énergie qu’elle fournit par rapport à celle contenue dans le combustible introduit.

Ainsi, pour fournir 1000kWh de chaleur utile, il y a trente ans, une ancienne chaudière avec un rendement de 60% utilisait 1660kWh de gaz (ou 150 litres de fioul). Une chaudière récente de rendement 90% n’utilise plus que 1120 kWh de gaz (ou 110 litres de fioul).

Il existe aujourd’hui deux types de matériel qui permettent d’atteindre des rendements encore supérieurs.

Chaudières basse température

Une chaudière basse température chauffe l’eau du circuit de chauffage entre 50 et 70°C, voire 35°C, contre 80 à 90°C pour une chaudière standard. Il y a donc moins de pertes thermiques. Cette différence dans le fonctionnement permet un meilleur rendement et donc une économie de l’ordre de 12 à 15% sur l’année, par rapport à une chaudière standard moderne.

Chaudières à condensation

Souvent le rendement des chaudières à condensation est exprimé par des valeurs supérieures à 100% (jusqu’à 112%) bien qu’en pratique, comme dans tout système physique, le rendement ne puisse être supérieur à 100%. Il s’agit là de la valeur sur PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur, qui vaut environ 10 kWh/m3), qui ne tient pas compte de l’énergie contenue dans la vapeur d’eau.

Si l’on parle de valeur sur PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur, 11kWh/m3), valeur prenant en compte l’énergie récupérable en condensant cette vapeur d’eau, le rendement sera alors inférieur à 100%.

Un rendement supérieur à 100% ?

Souvent le rendement des chaudières à condensation est exprimé par des valeurs supérieures à 100% (jusqu’à 112%) bien qu’en pratique, comme dans tout système physique, le rendement ne puisse être supérieur à 100%. Il s’agit là de la valeur sur PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur, qui vaut environ 10 kWh/m3), qui ne tient pas compte de l’énergie contenue dans la vapeur d’eau. Si l’on parle de valeur sur PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur, 11kWh/m3), valeur prenant en compte l’énergie récupérable en condensant cette vapeur d’eau, le rendement sera alors inférieur à 100%.

Faut-il changer de radiateurs en même temps que la chaudière ?

Pour un rendement optimum, les chaudières basse température ou à condensation devraient être couplées à des radiateurs « basse température » (c’est-à-dire présentant une importante surface d’échange de chaleur) ou à des planchers chauffants. A ces aspects économiques, s’ajoutent également des notions de confort thermique.

Toutefois, il n’est pas obligatoirement nécessaire de changer ses radiateurs avec la chaudière, en effet ceux-ci sont souvent surdimensionnés, leur fonctionnement est intermittent et il est donc possible de réduire la température de l’eau du circuit de chauffage. La puissance qu’ils délivreront sera alors plus faible, mais plus constante.

Il faut néanmoins s’assurer que les radiateurs sont effectivement surdimensionnés en demandant conseil à un installateur ou en effectuant une étude thermique.

Aides financières

Pour connaitre les aides financières susceptibles de concerner ces équipements, rendez-vous dans la rubrique "Aides".

Réglementations

Nos coordonnées

Espace INFO ENERGIE

Maison de l'Habitat
129, avenue de la République
63100 Clermont-Ferrand

04 73 42 30 75