Les économies d'électricité

Les consommations spécifiques d’électricité

Généralités

L’électricité est produite en majorité dans des grandes centrales (nucléaire, hydraulique, charbon, fioul), et acheminée par des lignes de transport. Sa consommation croît chaque année, ce qui nécessite d’augmenter régulièrement ses capacités de production et de transport.

Parce qu’il est difficile de la produire à partir de source de chaleur (la conversion a un rendement de l’ordre de 35%), on considère que l’électricité est une forme noble d’énergie.

En Auvergne, la consommation d’électricité domestique est en moyenne de 3 350 kWh par habitant et par an, tous usages compris (7 000kWh par ménage) soit une augmentation de 30% sur les 10 dernières années (Source : bilan RTE 2012). Si l’on excepte les usages thermiques (cuisson, chauffage des locaux et de l’eau sanitaire), la consommation est de l’ordre de 2 600kWh par logement et par an : on parle alors d’usages spécifiques de l’électricité. A noter que cette consommation a doublé sur les dix dernières années.

Quelles consommations représentent les appareils de la maison ?

Le graphique suivant nous donne quelques consommations moyennes d’appareils d’usage courant :

Consommations moyennes d’appareils d’usage courant

Source : Ademe/Cabinet Olivier Sidler

Consommation électrique de quelques appareils domestiques en kWh/an.
Le coût d’un kWh est en moyenne de l’ordre de 12 centimes d’euro, hors abonnement.

La consommation d’un appareil varie selon l’usage que l’on en a, ainsi que de son efficacité énergétique. En faisant apparaître les principaux postes de dépenses énergétiques ce graphique met également en avant les principaux gisements d’économie d’énergie.

Deux postes de consommation sont particulièrement intéressants ; la production de froid, qui représente 1/3 des dépenses en moyenne, et l’éclairage. Pour ces deux fonctions il existe aujourd’hui des solutions très efficaces : réfrigérateur classe A+, lampes basse consommation, LED.

Etiquette énergie

Depuis 1994 une étiquette énergie indique pour tous les appareils « blanc » (production de froid, lavage, éclairage), dans la partie supérieure de l’étiquette :

  • sa classe (A économe, G peu économe)
  • sa consommation d’électricité annuelle

La partie inférieure de l’étiquette est personnalisée pour chaque type d’appareil.
Elle permet au consommateur de connaître l’efficacité de l’appareil et de comparer différents modèles.

En production de froid, des appareils classe A+ ou A++ consomment jusqu’à 3 fois moins d’énergie que des appareils standards.

Concernant le poste éclairage :

Pour réduire la consommation d’énergie de son logement, on pourra aussi doter les points éclairés le plus souvent de lampes basse consommation de 20W, qui consomment cinq fois moins d’énergie que les lampes classiques à incandescence (100W) pour un même éclairage.

À l’opposé, des appareils comme les lampes halogènes et réfrigérateurs américains peuvent s’avérer extrêmement coûteux à l’usage.

Dans tous les cas, les appareils énergivores augmentent les apports de chaleur à l’intérieur de la maison, et donc nuisent au confort d’été.

En savoir plus : consulter le site de l’ADEME, http://ecocitoyens.ademe.fr/

Agir pour maîtriser votre consommation d’électricité

En plus du remplacement des appareils les plus gloutons en énergie, des gestes simples, permettent de réduire sa consommation d’électricité.

Par exemple, pour les appareils de production de froid, on peut :

  • Dégivrer lorsque la couche de givre atteint 4mm
  • Nettoyer la grille arrière du réfrigérateur
  • Laisser refroidir les aliments avant de les congeler ou de les mettre au réfrigérateur
  • Laisser décongeler des aliments dans le réfrigérateur
  • Régler le congélateur à –18°C et le réfrigérateur à 4°C
  • Ne pas trop chauffer la pièce où se situent ces appareils
  • Vérifier l’étanchéité de la porte avec une feuille de papier
  • Attention à l’encastrement d’appareil. La grille noire derrière un réfrigérateur ou un congélateur doit évacuer la chaleur et pour cela l’air doit pouvoir circuler

Pertinence économique des lampes basses consommation et LED et des appareils de froids efficaces

Eclairage

Depuis le 30 décembre 2012, les ampoules à incandescences dont la puissance est supérieure à 25 Watts ne sont plus disponibles à la vente.

Le tableau suivant compare les différentes ampoules selon leurs critères techniques :

Puissance ampoule 60 W
Type d'ampoule Incand. Halogène Basse conso LED
Puissance électrique (W) 60 48 13 10
Puissance lumineuse (lm) 720 630 720 810
Consommation/an (1h/j) (kWh) 21,9 17,5 4,7 3,7
Coût électricité/an (€) 2,87 2,3 0,62 0,48
Prix d'achat (€) 2,5 3,5 8 28
Durée de vie (h) 1000 2000 8000 30000
Durée de vie (an) 2,7 5,5 21,9 82,2
Coût d'achat/an (€) 0,9 0,6 0,4 0,3
Coût total/an (€) 3,8 2,9 1,0 0,8
Temps de retour sur investissement (an) 1,2 2,0 8,6
Économies sur la durée de vie (€) 4,6 61,3 243,7
Énergie sauvée sur la durée de vie (kWh) 24 376 1500
kgCO2 économisés (kgCO2) 12 188 750

Production de froid

Les fabricants de matériel ont effectué de grands progrès ces dernières années pour la maîtrise de la consommation de leurs appareils (isolation, rendement des compresseurs…). On pourrait croire que le coût d’un réfrigérateur plus performant est plus élevé. Mais est-ce vraiment le cas ?

Dans de nombreux cas l’augmentation de la performance est accompagnée de celle du prix, or une étude réalisée par le WWF a pu montrer qu’il n’y avait pas de corrélation entre prix d’achat des appareils de froid et leur efficacité.

Autre électroménager

À partir de la consommation moyenne des appareils, on peut en déduire approximativement la consommation moyenne d’une famille (en rouge dans le graphique ci-dessous) et les consommations qu’on peut atteindre grâce à une démarche globale d’économie d’électricité. Cette démarche peut se faire lors de la rénovation ou lors la construction d’une maison, ou bien progressivement, avec le renouvellement des appareils.

Exemple de démarche pour diviser par 3 sa consommation d’électricité

À partir de la consommation moyenne des appareils, on peut en déduire approximativement la consommation moyenne d’une famille (en rouge dans le graphique ci-dessous) et les consommations qu’on peut atteindre grâce à une démarche globale d’économie d’électricité. Cette démarche peut se faire lors de la rénovation ou lors la construction d’une maison, ou bien progressivement, avec le renouvellement des appareils.

Démarche d'économie d'électricité

« Autres » comprend une somme de « petites consommations » : Hi-Fi, fer à repasser, cafetière, aspirateur, hotte aspirante, sèche-cheveux.

Consommation moyenne pour un ménage : total 3440 kWh/an
Consommation avec une démarche d’économie d’énergie : environ 1200kWh/an

Comment parvenir à cet objectif ?

  • Tout d’abord, éviter tout appareil énergivore : réfrigérateur américain, aquarium, sèche-linge, lampe halogène.
  • Le poste « froid » est source d’importantes économies d’énergie.
  • Les lampes les plus utilisées seront à basse consommation, permettant une importante économie sur l’éclairage.
  • Cuisson : on préférera utiliser directement l’énergie thermique du gaz, moins onéreux, plutôt que les plaques électriques. Les fours à micro-ondes consomment moins d’énergie que les fours « classiques » pour le réchauffage des plats.

Réglementations

Nos coordonnées

Espace INFO ENERGIE

Maison de l'Habitat
129, avenue de la République
63100 Clermont-Ferrand

04 73 42 30 75