Isolation

Pourquoi isoler son logement ?

Avant 1975, date de la première réglementation thermique, l’isolation des bâtiments n’était pas obligatoire et peu fréquemment installée dans les constructions. Puis, depuis le choc pétrolier ont été mises en place les réglementations imposant l’isolation des constructions neuves.

L’isolation thermique, qui va souvent de pair avec l’isolation acoustique, permet des économies et une amélioration du confort à tous points de vue :

  • Réduction des déperditions de chaleur du bâtiment => réduction des dépenses de chauffage
  • Réduction de l’effet de paroi froide => amélioration de la sensation de confort et réduction des dépenses de chauffage
  • Moins d’entrées de chaleur => amélioration de confort d’été
  • Affaiblissement du niveau de bruit venant de l’extérieur (confort acoustique)
  • Régulation de la proportion d’humidité dans l’air ambiant

Comment se caractérisent les isolants ?

Les isolants sont des matériaux généralement légers, vendus en panneaux, rouleaux ou en vrac. Ils sont caractérisés en premier lieu par leur coefficient de conductivité thermique noté λ et dont l’unité est le W/m.K. Ce coefficient représente le flux de chaleur (en Watt) que traverse 1 mètre de matériau homogène, pour un écart de température de 1 Kelvin entre les deux côtés de la paroi. Plus λ est petit, plus le matériau est isolant.

La résistance thermique d’une paroi, notée R, est sa capacité à s’opposer au transfert de chaleur. Plus elle est élevée, moins la maison perd de chaleur et donc plus il y a économie d’énergie. L’inverse de cette résistance thermique est le coefficient de transmission thermique, noté U (W/m2

Si e est l’épaisseur d’isolant en mètre, ces termes sont liés par la formule : R = 1/U = e/ λ

La conductivité thermique λ varie selon les matériaux, et s’étale sur une importante plage. Ainsi par rapport à un matériau isolant classique type laine minérale (λ = 0,038 m.K/W), le cuivre isole 10 000 fois moins, l’acier 1500, le béton 50, le bois 35, la pierre 25 (au mieux 15, si la roche est poreuse).

Attention aux idées reçues
  • Un épais mur en pierre n’isole pas ! 50 centimètres de pierre isolent comme 2 cm d’isolant.
  • Par contre, la pierre peut contribuer de manière efficace à l’inertie thermique du bâtiment.
  • Un matériau isolant possède d’autres caractéristiques résumées par un label de certification accordé par l’ACERMI (l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants).

Les produits certifiés sont reconnaissables par la marque « ISOLE R» portée sur les étiquettes.

  • I représente l’incompressibilité de l’isolant
  • S est la stabilité dans le temps des dimensions initiales
  • O caractérise l’imperméabilité à l’eau
  • L représente la rigidité de l’isolant
  • E est la perméabilité à la vapeur d’eau
  • Chacun de ces paramètres est classé selon une échelle allant de 0 (bonne performance) à 5 (mauvaise performance).
  • R est la résistance thermique du matériau, propriété essentielle du produit, exprimée en m2

En plus de cela, les matériaux bénéficient d’un classement au feu basé sur le critère de l’inflammabilité :

Classes Françaises Euroclasses
Incombustible A1
M0 A2 s1 d0
M1non inflammable A2 s1 d1
s2 d0
s3 d1
B s1 d0
s2
d1
s3
M2difficilement inflammable C s1 d0
s2
d1
s3
M3moyennement inflammable D s1 d0
s2
M4 (non gouttant)très facilement inflammable d1
s3
M4très facilement inflammable Toutes classes autres que E-d2 et F

Isolation interne et externe : comparatif

Pour améliorer la performance thermique d’une maison, on peut isoler par l’intérieur ou par l’extérieur. Ces deux solutions présentent chacune leurs avantages et inconvénients :

Isolation par l'intérieur Isolation par l'extérieur
Inertie thermique Réduit beaucoup l’inertie thermique, car la masse du mur (pierre ou béton) est à l’extérieur du volume chauffé Apporte une importante inertie thermique
Confort d’été Une isolation par l’extérieur apporte une forte inertie et est donc préférable pour le confort d’été (sauf dans le cas où la maison dispose d’épais murs en pierres : la position de l’isolant n’a alors pas de grande importance.)
Confort d’hiver et économie d’énergie Une faible inertie est recommandée si les variations de température sont fréquentes dans la journée. Si les variations de températures sont moins importantes, une forte inertie est recommandée
Prix d’installation Moins chère que l’isolation extérieure Environ 3 fois plus chère au m2 que l’isolation interne, mais comprend l’enduit extérieur
Remarque En rénovation : réduit le volume habitable Conseillée lorsque les enduits extérieurs sont défectueux : permet d’effectuer le ravalement en même temps que l’isolation
Planchers et murs : il faut traiter à part ces ponts thermiques et augmenter la surface traitée Planchers et murs : ces ponts thermiques sont traités

Il est par ailleurs possible pour une maison neuve de construire des murs à « isolation répartie », c’est à dire que c’est le mur porteur qui isole dans toute son épaisseur. Les éléments de maçonnerie utilisés, préfabriqués, sont par exemple le béton de chanvre, le béton cellulaire, les briques à alvéoles ou certains cas d’ossature bois.

Réglementations

Nos coordonnées

Espace INFO ENERGIE

Maison de l'Habitat
129, avenue de la République
63100 Clermont-Ferrand

04 73 42 30 75